MENDAUR

28 mars 2022

Une randonnée vers le sommet Navarrais 

Mendaur est un sommet qui se situe en Espagne, sur la commune d’Ituren. ll culmine à 1130 m d’altitude. Pour commencer la randonnée on traverse une forêt typique de la Navarre. Le plus beau chemin de l’ascension part du village Sunbilla.

La montée dure environ 1h30. On peut cependant monter en voiture jusqu’au barrage de Mendaur. Une fois arrivés au sommet nous pouvons admirer une magnifique vue panoramique. Il suffit de faire encore un effort et quelques centaines de mètres plus loin nous arrivons devant l’Ermitage de la Trinité.

Sorcelleries et sabats

Dans la vallée navarroise on retrouve des traces de la sorcellerie qui se produisaient en 1823. Multiples réunions nocturnes ou sabats étaient organisées au sommet de Mendaur. Pendant des rituels de magie on confectionnaient les onguents à base d’herbes et de crapauds. Au XVIe siècle on note les premières accusations de sorcellerie et les procès ont frappé tous les villages de proximité.

Avec les temps les sorciers avaient été chassés et les lieux maudits ont été purifiés. On a construit des chapelles et érigé les croix. La chapelle de la Trinité fait preuve de ces événements. Elle surplombe le Mendaur avec celle de San Miguel qui date du XVIIe siècle.

Pèlerinage de la Trinité 

Chaque année, on organise un pèlerinage dit de la Trinité. C’est un jour exceptionnel pour les habitants de la région. Lorsque le temps le permet, ils sont plusieurs centaines à gravir les pentes raides du mont Mendaur. Les habitants des vallées voisines viennent aussi se joindre au pèlerinage.

Pour éviter la chaleur, on part tôt le matin. La plupart des sentiers se rejoignent au col de Buztitz pour faire la montée finale appelée “los Marros”. Toutes les crêtes sont longées par des personnes en file indienne. Elles viennent pour assister à l’une des deux messes qui y sont habituellement célébrées. Ce jour-là, l’ascension est une fête. L’ambiance sur les hauteurs de la montagne est exceptionnelle. C’est un moment de rencontre et de célébration pour tous les villageois. 

La chapelle est petite. Ceux qui ne trouvent pas de place à l’intérieur, assistent l’office religieux dehors. Les jeunes des villages jouent de la musique,  chantent. Des groupes s’abritent au petit refuge qui avoisine la chapelle pour se restaurer après l’effort de la montée. À la fin de la seconde messe, les certains pèlerins descendent chez eux. D’autres se dirigent vers le barrage pour assister aux grillades organisées pour cette occasion. À l’ombre des hêtres on mange de l’agneau braisé et on chante. En fin de journée, tout le monde descend au hameau d’Aurtiz et défilent en dansant le zortzikoa, jusqu’au village d’Ituren.

Ecosystème du sommet de Mendaur 

Les tourbières de Mendaur sont des zones très humides exposées au grand froid. Dans ces conditions, la végétation du pays basque n’arrive pas de se décomposer complètement et elle s’accumule très lentement. La tourbière est divisée en trois zones : le sommet de Mendaur, le col et la zone entre Bustiza et Zanddokieta. Près du sommet, dans ces zones humides et marécageuses est présente la flore rare et menacée, comme par exemple la myrtille sauvage. Les espaces naturelles de Mendaur jouent un rôle important dans la symbiose de tout ce riche réseau écologique européen.